14 La chute de mon héros | ¡ESPAÑA TE QUIERO!

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

¡ESPAÑA TE QUIERO!
Qu\'est-ce qui se cache derrière les éventails espagnols?, par Dominique Chaudey
Dernier Billet
Non classé | 16.05.2010 - 21 h 19 | 4 COMMENTAIRES
La chute de mon héros

Il y a encore peu, quiconque aurait osé critiqué José Luis Rodríguez Zapatero en ma présence se serait pris un coup de talon aiguille dans l’arcade sourcilière. Sauf qu’aujourd’hui, il y a vraiment trop d’Espagnols qui le détestent et que je n’ai que deux talons ! Le mythe en a pris un sérieux coup dernièrement. Pourtant, c’est lui le premier qui a accordé le mariage et le droit à l’adoption aux homosexuels d’un pays farouchement catholique.

httpv://www.youtube.com/watch?v=l3LmVunThuU

Il y a encore peu, quiconque aurait osé critiqué José Luis Rodríguez Zapatero en ma présence se serait pris un coup de talon aiguille dans l’arcade sourcilière. Sauf qu’aujourd’hui, il y a vraiment trop d’Espagnols qui le détestent et que je n’ai que deux talons ! Le mythe en a pris un sérieux coup dernièrement. Pourtant, c’est lui le premier qui a accordé le mariage et le droit à l’adoption aux homosexuels d’un pays farouchement catholique.

Bambi, c’est comme ça qu’on le surnomme, est le roi de la boulette (voir ci-dessus : devant le président Medvedev, il fait un lapsus et dit follar au lieu de apoyar. Follar veut dire baiser en espagnol), de la gaffe, du malheureux jeu de mot. Ca m’a fait rire de voir un homme politique faire des lapsus comme n’importe qui et les assumer. Quand il lit un discours au Parlement, on dirait un élève de 5e : ponctuation approximative, phrases coupée n’importe comment et surtout contresens à tour de bras. Mais ça faisait partie du personnage et ici, les Espagnols l’aimait beaucoup. Il a encore un an, il n’arrivait même pas à prononcer le mot « crisis ».

Et puis la semaine dernière : il annonce un plan d’austérité que « même pas en rêve » on pourrait imaginer en France. Et de quelle façon ! Imaginez que Barack Obama appelle Nicolas Sarkozy le mardi soir : « Ecoute chéri, j’en ai parlé avec Michelle, c’est le bordel chez toi. Je ne pourrai pas tenir mes spéculateurs longtemps si tu ne fais un peu de ménage. Et à par ça, les gosses vont bien ? » Et le Nicolas se pointe à l’Assemblée le mercredi matin pour annoncer une baisse des salaires de 5% de toute la Fonction publique (calculez sur votre salaire, 5% c’est pas mal), le gel des retraites et la fin du très fameux chèque-bébé (2500 euros à chaque naissance). Je ne vous dis même pas le bordel qu’il y aurait eu en France. Ici, nada. Tout juste 9 points de différences entre le PSOE de Zapatero et le Parti Populaire de droite embourbé dans des affaires de corruption.

Fatalisme ou dépression collective ? Je ne sais pas vraiment. C’est la première fois dans ma vie que je vois, que je vis une vraie crise au jour le jour. Quatre millions de chômeurs et les habitudes qui changent petit à petit. Cette semaine, un ami patron recevait pour un entretien d’embauche un jeune de 20 ans dans un bar du centre. Le gamin en question était dehors sur le trottoir : il n’avait les moyens de l’attendre à l’intérieur et de se payer un café (80 centimes). L’Espagne est au régime sec. Les restaurants proposent des menus à 7 euros et ne remplissent pas. On dit même que le nombre de prostitués dans les grandes villes augmente en flèche.

La semaine dernière, j’ai fait mes adieux à un couple de Finlandais qui habitaient Valencia depuis 18 ans. Ils sont repartis en Finlande : « Il n’y a pas de travail ici ! » Alors que j’ai toujours été admiratif de la dignité avec laquelle les Espagnols affrontaient la crise, je commence a être vraiment triste de ce qui se passe ici. Même les abuelas qui récupèrent leurs enfants chez elles parce qu’ils ne peuvent plus payer le loyer ou la traite de l’appartement, semblent ne plus avoir envie de rire.

Cerise sur le gâteau ibérique, on vient de suspendre le Super-juge Garzon parce qu’il avait outrecuidance de vouloir juger les crimes du franquisme (amnistié en 1977 par les restes du gouvernement du Caudillo). Y aurait-il quelque chose de pourri au royaume d’Espagne ?

Tout n’est pas désespéré quand même ! Mon abuela préférée, celle qui partage sa table en terrasse avec moi m’a rassuré : Rafa Nadal va gagner Roland Garros et les petits vont gagner le Mundial. Ca donnera deux ou trois mois de répits à Zapatero. Et de méga apéritifs géants qui soit dit en passant sont interdits depuis des années ici mais qui…

LES réactions (4)
La chute de mon héros
  • Par queen mafalda 16 Mai 2010 - 22 H 46

    Non mais merde, la dernière fois qu’on a fait une manif, c’est parce qu’on nous retirait los botellones. Les greves étudiantes l’année dernière? Une farce, il faisait bon vivre en la complutense.
    Si la France doit donner des leçons de quelque chose à l’Espagne, c’est de militantisme.

     
  • Par Jon 17 Mai 2010 - 12 H 53

    Cuanto siento darte la razon nuestro super ZP no va dar mucho mas de sí, le ha caido un pastel que le viene demasiado grande.
    Yo vivi otra crisis aqui en España fue despues del boom del 92, duro lo que duro y otra vez se disparo la economia. Las crisis son sanas permiten un limpiadito general es como cuando se quema los campos para regenerarlos.
    En respuesta al comentario de queen mafalda,
    he leido un « sondage » hace poco que ponia los franceses en la cabeza de los que mas relatan y se quejan en Europa. No se de donde vendra esta mania tan gala, la verdad es que es una arma de doble filo siempre les he admirado mucho por su carater inconformista pero esta tendencia a la subversion esconde tambien , por lo menos asi lo veo, un cierto pesimismo ante la vida que me saca de quicio.
    Bueno Dominique enhorabuena por tu blog y sigue dandonos estas entradas tan frescas y divertidas. ahh se me olvidaba.
    ¡¡Arriba ZP. manque pierda!!!

     
  • Par Nick 19 Mai 2010 - 15 H 46

    Yo tambien le he querido mucho a ZP pero esto se acabò.
    El tio no entiende nada de economía. No se puede seguir así…. andando sin rumbo… improvisando todo el rato y esperando que las cosas se arreglen por si solas.

     
  • Par Tryme 29 Mai 2010 - 22 H 48
    Photo du profil de

    Il y a en Europe de plus en plus de pays qui se serrent la ceinture. On a récupéré la Grèce de justesse. Tout cela me laisse perplexe.

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    billets précédents
    Non classé | 9 h 32 | 1 COMMENTAIRE
    Non classé | 9 h 19 | 4 COMMENTAIRES
    Non classé | 2 h 54 | 1 COMMENTAIRE
    Non classé | 7 h 55 | 3 COMMENTAIRES
    Non classé | 3 h 53 | 4 COMMENTAIRES
    Non classé | 5 h 04 | 4 COMMENTAIRES
    Non classé | 7 h 26 | 4 COMMENTAIRES
    Non classé | 8 h 09 | 4 COMMENTAIRES
    Non classé | 5 h 01 | 0 COMMENTAIRE
    Publicité